Inflammation des appendices. Raisons et caractéristiques du traitement

L'inflammation des appendices, en d'autres termes, les ovaires et les trompes de Fallope, survient le plus souvent chez les femmes en âge de procréer. Les filles qui n'ont pas encore commencé sexuellement sont également à risque. Chez eux, les bactéries qui pénètrent dans les ovaires d'une manière différente, plutôt que par le vagin à la suite de rapports sexuels, peuvent provoquer une inflammation. Heureusement, la maladie est assez facile à guérir, mais vous devez agir rapidement.

Diagnostics

Le symptôme le plus logique de l'inflammation des appendices est une douleur soudaine et intense dans le bas-ventre, non associée, par exemple, à des menstruations ou à un empoisonnement dans le tractus intestinal. Une telle conclusion ne suffit pas pour poser un diagnostic. Des douleurs abdominales sévères peuvent être le signe de nombreuses maladies - appendicite, inflammation de la vésicule biliaire et même inflammation des reins. Quelle est la véritable cause de la maladie - le gynécologue décidera, après un examen approfondi. De plus, il sera nécessaire de procéder à une échographie de la cavité abdominale et de prélever un frottis sur le col de l'utérus.

L'inflammation peut se produire plus ou moins fortement, ce qui provoque l'apparition de conditions aiguës périodiques. Dans de tels cas, vous pouvez ressentir une douleur et une fièvre très intenses, atteignant 38 ° C. De plus, la diarrhée, la constipation, les coliques intestinales et même les problèmes de miction sont courants. À leur tour, les conditions subaiguës ne sont pas des problèmes aussi graves et une douleur moins aiguë. C'est bien pire, car dans de telles situations, il est plus facile d'écarter ou de considérer une maladie complètement différente comme la cause d'une mauvaise santé.

Raisons

Les bactéries anaérobies telles que E. coli, les gonocoques, les streptocoques, les staphylocoques et la chlamydia provoquent une telle inflammation. En règle générale, ces microbes pénètrent dans le corps par contact sexuel - par le vagin, le col de l'utérus et les muqueuses. Dans de nombreux cas, il s'agit d'un effet secondaire indésirable des rapports sexuels. C'est pourquoi certains médecins pensent qu'une activité sexuelle intense avec le changement fréquent de partenaires qui se transmettent leurs bactéries augmente la probabilité de développer une inflammation.

Malheureusement, cela ne garantit pas qu'avoir un partenaire permanent pendant une longue période et une hygiène intime forte vous protègera d'une telle maladie. Les pilules contraceptives peuvent également contribuer à l'inflammation. Ils provoquent un épaississement du mucus dans le col de l'utérus, ce qui empêche les spermatozoïdes et les bactéries de pénétrer à l'intérieur. Étant donné que votre système immunitaire neutralise de nombreux micro-organismes indésirables qui pénètrent dans le corps, certaines conditions sont nécessaires au développement du processus inflammatoire.

L'inflammation est favorisée par la période de menstruation, les démangeaisons dans le vagin, et également après la naissance ou certaines procédures gynécologiques. Dans ces cas, la muqueuse du col de l'utérus ne remplit pas ses fonctions de protection ou le col de l'utérus lui-même est agrandi. Le transfert de bactéries dans le sang à partir d'autres organes, où se produisent des foyers de processus inflammatoires bactériens, est beaucoup moins susceptible de provoquer une inflammation des appendices. Des dangers similaires sont susceptibles aux filles et aux femmes qui ont subi un traitement inefficace ou qui ont eu dans le passé des maladies telles que l'amygdalite, la tuberculose, l'amygdalite, la sinusite et les caries dentaires.

La solution est antibiotique et bon sens

Les antibiotiques sont utilisés dans le traitement de l'inflammation des appendices pendant 7 à 10 jours, voire 2 semaines. En cours de traitement, vous devez rester à la maison et observer le repos au lit. De plus, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont souvent prescrits. S'il n'est pas possible de prendre des antibiotiques par voie orale, en cas de problème d'ulcère gastroduodénal, l'hospitalisation et l'administration des médicaments nécessaires par voie intraveineuse. Si une inflammation des appendices est détectée, vous ne devez en aucun cas hésiter à consulter un médecin. Parce que si cette maladie ne commence pas à être traitée à temps, la situation s'aggravera et pourra entraîner de graves complications, telles que des adhérences dans les ovaires et les trompes de Fallope, ainsi que leur obstruction. En conséquence, une femme est à risque d'infertilité ou à risque de grossesse extra-utérine.

Il est très important de prendre des antibiotiques aussi longtemps que le médecin l'a recommandé, sans interrompre le traitement lorsqu'il est déjà «plus facile» ou en raison d'effets secondaires du traitement tels que des nausées. L'inflammation des appendices non traitée peut conduire au fait que la maladie ne disparaît pas, mais passe de la forme aiguë à la forme chronique. Ensuite, pendant longtemps, vous ne ressentirez peut-être pas d'inconfort, mais, sous l'influence d'un irritant apparemment petit, tel que le gel, dans des vêtements trop fins, une jupe courte et une veste, en hiver ou en automne par le vent, une rechute aiguë des symptômes se produit.

Svetlana, www.detadoctor.com